• Les actrices

                                  Les actrices

    Rubrique consacrée aux différentes actrices qui n'ont pas la leur.

  • Entre 1997 et 1998,Stacy Galina a joué dans les 21 épisodes de la série"Carol"(Alright Already ) .              Voici quelques photos de l 'actrice dont le personnage était celui de Jessica Lerner.

     


    votre commentaire
  • Kristy Swanson

    Kristy Swanson, née le 19 décembre1969 à Mission Viejo en Californie, est une actrice américaine.

    Biographie:

    Elle a posé nue dans Playboy en novembre 2002.

    Vie privée

    Kristy Swanson a eu naguère une liaison avec l'acteur  américain Johnathan Kahn.

    En 1989, elle se sépare de son compagnon, l'acteur canadien Alan Thicke de vingt-deux ans son aîné, avec qui elle était fiancée depuis 1987. De 1991 à 1992 elle a été en couple avec l'acteur américain Luke Perry.

    De mai 796 à 1997, elle a été la compagne de l'acteur américain David Spade. De juin à septembre 2001 , la presse people lui prête une romance avec le chanteur américain Lance Bass de dix ans son cadet. En 2002, elle a très brièvement fréquenté le mannequin américain Eric Nies. En 2004, elle a une courte idylle avec l'acteur  et personnalité de radio américain K.C. Armstrong.

    Depuis décembre2005, Kristy est en couple avec le patineur artistique canadien Lloyd Eisler qu'elle a rencontré sur le tournage de l'émission Skating with Celebrities alors que celui-ci était en couple avec sa femme enceinte Marcia O'Brien. Le 16 février 2007 , Kristy donne naissance à leur premier enfant, un petit garçon prénommé Magnus Hart Swanson Eisle. Le 7 février 2009 , Kristy et Lloyd se marient à San Luis Obispo  en Californie après trois ans de vie commune, et juste un mois après le divorce d'Eisler et d'Obrien. Ils habitent aujourd'hui à Santa Clarita  en Californie.

     

    Filmographie

     Cinéma

     Télévision

     Téléfilms:

     Séries télévisées

    Source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Kristy_Swanson

    Une autre Source ci dessous:http://www.imdb.com/name/nm0001785/bio?ref_=nm_ov_bio_sm

    Elle a reçu son premier emploi intérimaire à l'âge de 9 ans dans une publicité pour une maison de poupée.
    Elle a abandonné la scolarité régulière à l'âge de 13 ans pour se concentrer sur le jeu d'acteur. Ses parents, Bob et Rosemary, lui ont donné des instructions à domicile. Ses parents sont des professeurs d'éducation physique à la retraite.
    Entre 9 et 13 ans, Kristy est apparue dans plus de 30 publicités télévisées.
    Était l'original Buffy Summers dans Buffy, tueuse de vampires (1992) devant Sarah Michelle Gellar.
    A partagé la vedette avec Charlie Sheen dans trois films: La folle journée de Ferris Bueller (1986), Hot Shots! (1991) et À toute allure (1994).
    A joué deux rôles dans lesquels elle saute à travers une fenêtre de deuxième étage pour empêcher quelqu'un de s'enfuir. Le premier était Samantha / BB dans L'amie mortelle (1986) et le second était un tueur de Medeival dans Buffy, tueuse de vampires (1992).
    A un frère aîné, Robert M. Swanson, Jr. (né le 12 juillet 1965), mais il n'agit pas et ne patine pas. Il était un musicien de heavy metal.
    Kristy et Lloyd Eisler sont devenus les parents de leur premier enfant, un garçon nommé Magnus Hart Swanson Eisler, le 16 février 2007. Le bébé pesait 7 livres. 11 oz
    Son père Bob 'Swanie' Swanson a joué l'arbitre dans Buffy, tueuse de vampires (1992).
    (31 octobre 2007) Les accusations d'agression au Canada contre elle ont été abandonnées. A été arrêtée en juin 2006 à Kingston, Ontario, Canada, après une altercation présumée entre elle et son petit ami, Lloyd Eisler, son ex-épouse, Marcia O'Brien.
    Daté Alan Thicke quand elle avait 17 ans et il avait 40 ans. Ils ont été fiancés deux ans plus tard. Elle a dit qu'ils se sont rencontrés quand elle avait 16 ans alors qu'elle travaillait à Warner Bros. Studios.
    A été ordonné d'assister à 10 réunions des Alcooliques anonymes après avoir plaidé aucun concours pour conduite en état d'ivresse délit à Los Angeles. Elle a également été condamnée à une amende, mise en probation et a ordonné d'effectuer un service communautaire. Des tests ont montré qu'elle avait un taux d'alcoolémie de 0,23%, soit près de trois fois la limite légale de 0,08 en Californie. [Août 2000]
    Arrêté pour une surdose de cocaïne. [Janvier 1988]
    Filmé une scène avec Willem Dafoe dans Police fédérale, Los Angeles (1985), mais la scène a été supprimée sur la coupe finale du film. Cela aurait marqué ses débuts au cinéma.
    Vit comme mère au foyer à Santa Clarita, en Californie. [Août 2013]
    Est actuellement un porte-parole de célébrité pour Medifast. [Octobre 2007]
    Tante d'Amanda Swanson, avec qui elle a partagé la vedette dans le film Storm Rider (2013).
    Son grand-père paternel avait une ascendance suédoise et son grand-père maternel avait une ascendance allemande. Elle a aussi des racines anglaises, irlandaises, écossaises et allemandes.
    A l'origine, John Hughes a interprété Swanson sur le rôle de la fille qui décroche le téléphone dans la salle de l'école de Ferris Bueller (1986), mais il a refait le rôle par inadvertance tel qu'il a été tourné à Chicago. Hughes avait tellement aimé l'audition de Swanson qu'il a écrit le petit rôle de l'étudiant en économie spécifiquement pour elle. Il l'a alors recommandée pour un petit rôle dans la fin de Rose bonbon (1986), qui a été faite quelques mois plus tard.
    Comme on peut le voir sur une sortie de la série web 3Way (2008), elle connaît encore sa longue ligne de la folle journée de Ferris Bueller (1986) par cœur.
    Était initialement attaché à la vedette dans le film Blowing Smoke (2004) quand il a été annoncé pour la première fois en 1997. Cependant, le manque de financement a stoppé le projet. Quand le film a été finalement fait en 2004, Estella Warren a été moulé dans le rôle à la place.
    A utilisé ses propres images personnelles pour décorer sa chambre de dortoir à l'Université Fièvre à Columbus (1995). Les photos de bébé vues suspendues proviennent de sa nièce, Amanda Swanson.
    Auditionné pour le rôle de Rain dans Maris et femmes de Woody Allen (1992). Allen l'aimait beaucoup et elle était l'une des deux dernières actrices considérées, mais le rôle est allé à Emily Lloyd à la place. Lloyd a été plus tard renvoyé et remplacé par Juliette Lewis.
    Assisté et diplômé de El Toro High School à Lake Forest, en Californie.
    On lui a offert de reprendre son rôle de Cathy dans les suites TV Les enfants du pêché: Secrets de famille (2015) et Les enfants du péché: les racines du mal (2015). Elle a dû décliner en raison d'un conflit d'horaire avec Where Heaven et Hell Collide.
    Passionnée de golf, elle a lancé en 2014 aDRESSitGOLF, une ligne de vêtements et d'accessoires de golf pour dames.
    Elle est gauchère.

                                          ----------------------------------------------------------------------------------------- 

    Côte Ouest

    Les fans de Côte Ouest  se souviennent de son apparition dans la série où elle jouait le rôle de Jody Campbell.                                                                                                                                                              Alors qu'il se trouvait sur la plage, Michael Fairgate aperçut une jeune fille en difficulté dans l'eau.Il se précipita et la sauva de la noyade.Les 2 jeunes gens sortirent ensemble ,mais leur idylle ne dura pas longtemps car le plus jeune fils Fairgate n'était pas amoureux de Jody.                                                               Quelque temps plus tôt,invitée chez les McKenzie ,Karent fut effarée par la vive démonstration affective de  la jeune fille envers Michael,et trouva cela déplacé.Lorsque ce dernier rompit,elle confia son désarroi à Olivia.

    Kristy SwansonKristy SwansonKristy SwansonKristy SwansonKristy SwansonKristy Swanson

     

     

     


    votre commentaire
  • Louise Sorel est apparue dans 3 épisodes de Côte Ouest.Au cours de la saison 4 ,elle fut Bess Riker ,directrice de l'agence de relations publiques chargée de la campagne de promotion du livre de Valene Ewing''Du pétrole et des hommes". Elle fut la maitresse de Chip Roberts qu'elle chassa de son lit et de son agence .

     

    Biographie de Louise Sorel.

    Elle est née le 6 août 1940 à Los Angeles, Californie, États-Unis
    Nom de naissance Louise Jacqueline Cohen.

    Une villaines flashy, agressive et ingérant éternellement sans espoir sur un certain nombre de savons, Louise Sorel a donné ses opulents, des personnages éblouissantes grandes doses d'humour et de grain qui lui ont permis de devenir l'une des figures les plus populaires de jour depuis plus de deux décennies.               Elle a rejoint "Des jours et des vies" (1965) en tant que manipulatrice de Vivian Alamain en mars 1992. Au moment de son départ en 2000, elle avait remporté cinq prix du Soap Opera Digest.                                         Elle a commencé sa route vers l'infamie plus tôt Augusta Lockridge sur" Santa Barbara "(1984) et Judith Sanders sur "On ne vit qu'une fois" (1968). Née en 1940 à Los Angeles, les racines de Louise sont au théâtre. Étudiante au Neighborhood Playhouse de New York, elle a fait ses débuts à Broadway à l'adolescence en 1961 avec «Take Her, elle est à moi» avec Art Carney.                                                                                               Son talent et son intérêt ont évidemment été suscités par sa mère actrice et pianiste concertante, Jeanne Sorel, et par le père Albert J. Cohen, qui a produit des films dans les années 1940 et 1950. Louise a co-star sur Broadway avec Rita Moreno dans "fenêtre de connexion de Sidney Brustein" en 1964 et est apparu avec George C. Scott et Colleen Dewhurst comme la princesse Alais 1967 Bucks production County Playhouse de « The Lion in Winter. " Mariée alors à l'acteur comique Herb Edelman (Les craquantes (1985)), elle a commencé à s'intéresser au cinéma et à la télévision, apparaissant sur divers spectacles dont "Commando du désert" (1966), "Le Virginien" (1962), "Match contre la vie "(1965)," La grande vallée" (1965) et" Médecins d'aujourd'hui "(1969), ainsi que le feuilleton nocturne de courte durée "The Survivors" (1969) avec Lana Turner et George Hamilton.

    Dans un changement de rythme, Louise a joué la comédie comme l'épouse de Don Rickles sur sa série mal reçue "The Don Rickles" Show (1972). Divorcée d'Edelman, elle a néanmoins co-joué avec lui à nouveau dans un autre sitcom manqué" Ladies 'Man "(1980). Elle a rencontré le second mari acteur Ken Howard en 1972 tout en apparaissant avec lui à Philadelphie dans une production de scène de "Volpone". Ils ont divorcé quelques années plus tard. En dépit de plusieurs rôles de soutien dans des films comme" Plaza Suite "(1971), "Every Little Crook et Nanny" (1972)," Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion? "(1984) et" Les jours et les nuits de China Blue" (1984), la carrière de Louise s'est déroulée sans incident jusqu'à ce que sa façon complaisante de la journée la revigore. Son dernier morceau de plaisir diabolique a été sur le savoureux savon "Passions "(1999).

    Époux:
    Ken Howard (3 juin 1973 - 1975) (divorcé)
    Herb Edelman (1964 - 1970) (divorcé)


    Anecdotes
    Etudie le français à l'Institut de français de VilleFranche-Sur-Mer
    Elle a étudie au prestigieux Neighborhood Playhouse de New York City sous la direction du légendaire professeur Sanford Meisner.
    Parmi ses organisations caritatives préférées, citons les Lions des Amis de la Mer, qui ont eu lieu pendant une saison hivernale à El Nino, et le Celebrity Action Council, qui n'est pas vraiment un organisme de bienfaisance mais qui aide à réhabiliter les femmes victimes de toxicomanie.
    Elle a suivi une formation formelle en mime,  a travaillé une fois avec Jonathan Winters au Hungry I à San Francisco au début des années 1960.
    Fille du producteur Albert J. Cohen et de l'actrice Jeanne Sorel.
    Première femme de Ken Howard.

    Sources: http://www.imdb.com/name/nm0814798/bio?ref_=nm_ov_bio_sm

    Et:

    https://en.wikipedia.org/wiki/Louise_SorelEn juin 2011, Louise Sorel a  quitté "Des jours et des vies"avec de nombreux autres acteurs pour faire place au retour du super couple John et Marlena et de plusieurs autres personnages ]. En 2014, Sorel a joué Emily Tanner dans la série feuilleton de feuilleton Beacon Hill.

    Prix remportés et pour lesquels elle a été nominée.

    YearAwardCategoryWorkResult
    1986 3rd Soap Opera Digest Award Outstanding Comic Relief Role on a Daytime Serial Santa Barbara Nominated
    1986 3rd Soap Opera Digest Award Outstanding Actress in a Supporting Role on a Daytime Serial Santa Barbara Nominated
    1993 9th Soap Opera Digest Award Outstanding Villain/Villainess Days of Our Lives Nominated
    1994 10th Soap Opera Digest Award Outstanding Villain/Villainess Days of our Lives Won
    1995 11th Soap Opera Digest Award Outstanding Female Scene Stealer Days of our Lives Won
    1996 12th Soap Opera Digest Award Outstanding Actress in a Supporting Role Days of our Lives Won
    1997 13th Soap Opera Digest Award Outstanding Female Showstopper Days of our Lives Won
    1999 15th Soap Opera Digest Award Outstanding Female Scene Stealer Days of our Lives Won

     


    votre commentaire
  • Millie Perkins était Jane Sumner dans Côte Ouest.Millie Perkins

     

    Millie Perkins est née le 12 mai 1938 à Passaic, dans le New Jersey, aux États-Unis. C'est une actrice connue pour ses rôles dans "Le journal d'Anne Frank" (1959), "Comme un chien enragé "(1986) et "Wall Street" (1987).

    Avant d'être actrice ,elle a travaillé comme réceptionniste dans une agence de publicité de la ville de New York, où elle fut découverte par un photographe .Elle débuta ensuite une carrière de modèle; En 1958, Perkins était une fille de couverture internationale(cover girl). Cette même année,elle fut sélectionnée, pour apparaître dans son premier film, "Le journal d' Anne Frank".

    George Stevens,réalisateur,producteur,scénariste et directeur de photographie l'a vit sur différentes couvertures de magazine , et parvint à la convaincre de lire une partie d'un script.Elle partit à Hollywood pour un test d'écran ,et décrocha en 1959 ,le rôle d'Anne Frank dans le film de George Stevens .Millie Perkins  reçu presque universellement d'excellentes critiques pour sa performance pour sa performance bien que le film soit un flop commercial notoire.

    Situation matrimoniale:
    Mariée à Robert Thom le 25 décembre 1964 jusqu'au 8 mai 1979,date de la mort de ce dernier . Le couple eut 2 enfants:
    Lillie , le 16 août 1966 et  Hedy le 15 février 1969.
    Puis elle épousa a Dean Stockwell  le 15 avril 1960 dont elle divorça le 30 juillet 1962 .

    Elle fut une matrone d'honneur pour Sandra Knight lors de son mariage avec Jack Nicholson en 1962.

    Millie Perkins a joué 2 fois dans des films écrits par son mari ,le scénariste Robert Thom: " Les troupes de la colère "(1968) et "The Witch Who Came from the Sea " (1976).
     

    Elle est la Ex-belle-fille de Harry Stockwell et Nina Olivette,et ex-belle-sœur de Guy Stockwell. 

     

    Millie Perkins dans Le Journal d'Anne Frank

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/69/Millie_Perkins_in_The_Diary_of_Anne_Frank_%281959%29.jpg 

    1969 Lors d'une visite en Israël.

    Millie Perkins

     


    2006:Les feux de l'amour (Série TV ) 6épisodes
    Rebecca Kapla

    2006 Toute une vie à s'aimer (TV Movie)

    Frances Childs

     

     2005 Adieu Cuba
    Doña Cecilia Fellove

     

     2005 Yesterday's Dreams
    Mrs. Hollister

     

     1998-2002 Any Day Now (Série TV ) 14 épisodes
    Irene Otis / Irene O'Brien Otis

     

     2001 A Woman's a Helluva Thing (Série TV)
    Annie

     

     1996 Les anges du bonheur (Série TV)
    Willa Du Bois
    - The Violin Lesson (1996) ... Willa Du Bois

     

     1996 The Summer of Ben Tyler (Film TV)
    Doris

     

     1996 L'héritage de la haine
    Ruth Kramer

     

     1996 Harvest of Fire (Film TV)
    Ruth

     

     1995 Bodily Harm
    Dr. Spencer

     

     1986-1994 CBS Schoolbreak Special (Série TV )
    Klara Markowitz / Virginia Newton
    - God, the Universe & Hot Fudge Sundaes (1986) ... Virginia Newton

     

     1994 L'amour poursuite (Film TV)
    Aunt Mimi

     

     1993 Murder of Innocence (Film TV )
    Edna Webber

     

     1993 Necronomicon
    Lena (2ème partie)

     

     1991 À toi de jouer, petit
    Helen Maravich

     

     1990 Les vertiges de la gloire (Film TV )
    Frances Duke

     

     1983-1990 Côte ouest (Série TV ) 6 épisodes
    Jane Sumner

     

     1990 Elvis (Série TV ) 13 épisodes
    Gladys Presley

     

     1988 Génération pub (Série TV)
    Divorce Mediator
    - In Re: The Marriage of Weston (1988) ... Divorce Mediator

     

     1987-1988 Our House (Série TV )
    Cindy / Cindy Thresher
    - Artful Dodging (1988) ... Cindy
    - The Stringtown Treasure (1987) ... Cindy Thresher

     

     

     1988 Broken Angel (Film TV )
    Penny Bartman

     

     1987 Wall Street
    Mrs. Fox

     

     1987 Strange Voices (Film TV)
    Helen

     

     1987 Slam Dance
    Bobby Nye

     

     1986 Disney Parade (Série TV )
    Lois Tilby
    - The Thanksgiving Promise (1986) ... Lois Tilby

     

     1986 Verdict (Film TV)
    Nancy Faulkner

     

     1986 Jake Speed
    Mrs. Winston

     

     

     1986 Arabesque (Série TV)
    Glenda Vandevere
    - Murder by Appointment Only (1986) ... Glenda Vandevere

     

     1985 Les amours de Claire (TV Movie)
    Kate

     

     1985 A.D. (TV Mini-Série)
    Mary
    - Part 5 (1985) ... Mary
    - Part 4 (1985) ... Mary
    - Part 3 (1985) ... Mary
    - Part 2 (1985) ... Mary
    - Part 1 (1985) ... Mary

     

     1984 Shattered Vows (Film TV)
    Mrs. Gilligan

     

     1984 Anatomy of an Illness (Film TV)
    Ellen Cousins

     

     1984 L'amour brisé (Film TV)
    Mary Fiske

     

     1984 Jessie (Série TV)
    Pat Buckley
    - In the Line of Duty (1984) ... Pat Buckley

     

     1983 Passion hantée (Film TV)
    Lois O'Connor

     

     1983 Table for Five
    Kathleen

     

     1983 Romance Theatre (Série TV)
    Vera Jenkins
    - Love in the Present Tense: Part 5 (1983) ... Vera Jenkins
    - Love in the Present Tense: Part 4 (1983) ... Vera Jenkins
    - Love in the Present Tense: Part 3 (1983) ... Vera Jenkins
    - Love in the Present Tense: Part 2 (1983) ... Vera Jenkins
    - Love in the Present Tense: Part 1 (1983) ... Vera Jenkins

     

     1981 Insight (Série TV)
    Dr. Langley
    - The Trouble with Grandpa (1981) ... Dr. Langley

     

     1981 Macbeth (Video)
    Lady Macduff

     

     1981 Pour l'amour du risque (Série TV)
    Mindy
    - Homemade Murder (1981) ... Mindy

     

     1981 L'éternel soupçon (Film TV)
    Lena Webber

     

     

     1975 Lady Cocoa
    Marie

     

     

     1974 Cockfighter
    Frances Mansfield

     

     1974 Apple's Way (Série TV)
    Mary Case
    - The Lamb (1974) ... Mary Case

     

     1974 Dirty Sally (Série TV)
    Martha
    - Convict (1974) ... Martha

     

     1968 Les troupes de la colère
    Mary Fergus

     

     

     

     1964 The Reporter (Série TV)
    Mary
    - Rope's End (1964) ... Mary

     

     1964 Ensign Pulver
    Scotty

     

     1963 Breaking Point (Série TV)
    Helena Adams
    - Solo for B-Flat Clarinet (1963) ... Helena Adams

     

     

     1961 The United States Steel Hour (Série TV)
    Tanya
    - Street of Love (1961) ... Tanya

     

     1961 Amour sauvage
    Betty Lee Parsons

     

     1961 La grande caravane (Série TV)
    Jessie McDermott
    - The Will Santee Story (1961) ... Jessie McDermott

     

     

     

    votre commentaire
  • Ava Garner fut une talentueuse actrice, qui a joué dans une multitude de films,téléfilms et séries.En 1985,dans 7 épisodes de Côte Ouest elle interprète le personnage de Ruth Galveston,la mère de Greg Sumner.

    Ava Gardner et Doug Sheehan.

     Afficher l'image d'origine

    Ava Gardner et Donna MillsAva GardnerAva GardnerAva GardnerAfficher l'image d'origine

    Ava Gardner et William Devane.

    Afficher l'image d'origine

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Ava Gardner en 1953.

    Description de cette image, également commentée ci-après
     

    Ava Lavinia Gardner, née le 24 décembre 1922 à Grabtown   en Caroline du Nord ,et morte le 25 janvier 1990 à Londres, est une actrice américaine.

    Engagée par contrat avec les studios MGM en 1941, elle apparait principalement dans de petits rôles jusqu'à ce qu'elle attire l'attention dans le film Les Tueurs (1946). Elle est nominée à l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans Mogambo (1953).

    Archétype de la femme fatale au cinéma, elle fut surnommée « la plus belle femme au monde ». Selon le classement « AFI's 100 Years...100 Stars » de l'American Film Institute, Ava Gardner est classée 25e parmi les plus grandes stars féminines.

     

    Débuts

    Ava Gardner est née le soir de Noël en 1922, elle est la plus jeune des sept enfants de Mary Elizabeth et Jonas Bailey Gardner, des fermiers exploitant de plantations de tabac. Son père meurt quand elle a seize ans.. Elle fait ses études à l’Atlantic City Christian College de Wilson en Caroline du Nord et suit des cours de sténo-dactylo.

    Pendant une jeunesse pauvre et studieuse à Grabtown, Brogden, Newport News et Wilson, elle fait de fréquents passages à New York chez sa sœur aînée Beatrice, surnommée Bappie, mariée à un photographe professionnel, Larry Tarr. Impressionné par la beauté de la jeune fille, alors âgée de 18 ans, il prend des centaines de photos d'elle et les expose dans les vitrines de son studio de photos. C'est là que Barney Duhan, un employé de la MGM les remarque et suggère à Larry de les envoyer au studio de cinéma. Il déclare : « J'allais à une soirée, j'étais en retard et je me suis dit que c'était vraiment moche, avec mon physique et mes revenus, de ne pas avoir de cavalière. C'est alors que j'ai vu cette photo, et je me suis exclamé à haute voix que je pourrais peut-être avoir son numéro de téléphone ? »[réf. nécessaire] Marvin Schenck, qui s'occupe des jeunes talents de la MGM, découvre ces photos, la contacte et lui fait passer un bout d'essai. En 1941, elle signe un contrat de sept ans avec la MGM à cinquante dollars la semaine et part, accompagnée de sa sœur Bappie, à Hollywood...

     
    Photographie promotionnelle d'Ava Gardner dans les années 1940.

    Très handicapée par un terrible accent du terroir, Ava Gardner doit se contenter pour commencer, de séries de photos de pin-up et de petits rôles dans des films mineurs où elle apprend son métier. La jeune femme n'est même pas créditée dans les 14 films où elle figure de 1942 à 1943. Son nom apparaît pour la première fois au générique de Trois hommes en blanc en 1944. Elle suit des cours pour placer sa voix, des cours de diction pour la débarrasser de l’accent de Caroline du Nord et des cours d’art dramatique. Le réalisateur Joseph L. Mankiewicz y fera référence dans La Comtesse aux pieds nus où il fait dire à Humphrey Bogart qu'il ne veut aucun professeur de diction à ses côtés.

    Premières amours

    Pendant cette période, elle rencontre sur les plateaux de la MGM, Mickey Rooney, jeune acteur chevronné de la MGM et acteur populaire de la série des Andy Hardy (en). Le champion du box office lui fait découvrir le tout Hollywood et ne la quitte plus.

    Elle sort temporairement de l'ombre quand elle l'épouse, avec le consentement de Louis B. Mayer le grand patron de la MGM. Le mariage a lieu, organisé simplement par le studio, le 10 janvier 1942 à Ballard. Le mariage durera seize mois.

    « Alors que les gens se sont beaucoup demandé si le fait d’être mariée à Mickey ne m’avait pas aidée à décrocher ma première série de figurations, je dois à la stricte vérité de dire qu’être Mme Rooney à la ville n’a en rien contribué à me propulser au firmament des étoiles. Mickey n’a jamais tenté de faire de moi une actrice, il ne m’a jamais rien appris, il ne m’a jamais obtenu le moindre rôle ».

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1991

    Elle rencontre par la suite le multimilliardaire Howard Hughes qui la courtise et la poursuivra de ses assiduités pendant de longues années, allant même jusqu'à l’espionner en la faisant suivre par ses sbires et mettre sur écoutes. Ava Gardner ne se préoccupe guère de ces « filatures » et refusera toujours ses avances et demandes en mariage tout en conservant son amitié.

    Après quelque temps, elle fait un second mariage avec le musicien Artie Shaw en 1945, mais le mariage est un nouvel échec et ils divorcent un an plus tard. Bien qu'ils se soient quittés en bons termes, ce mariage fit beaucoup de mal à Ava, à cause des critiques et du cynisme de Shaw. Il lui avait même dit un jour : « Ava, tu es tellement belle mais tu es bête comme une oie. »

     

    Succès

     
    Ava Gardner et Burt Lancaster dans Les Tueurs (1946).

    Les films sans grand intérêt se succèdent : Ava Gardner figure, non créditée, dans plus de quinze films entre 1941 et 1943, parfois dirigés par King Vidor, Fred Zinneman, Jules Dassin, George Sidney, Douglas Sirk, avec pour vedette féminine Myrna Loy, Hedy Lamarr, Lucille Ball, mais aussi les débutantes June Allyson et Gloria DeHaven.

    La MGM lui donne enfin sa chance en 1946, pour commencer avec Tragique rendez-vous où elle donne la réplique, dans son premier grand rôle, à George Raft mais c’est surtout dans Les Tueurs que le papillon sort de sa chrysalide. Son personnage de femme fatale est créé avec ce film noir de Robert Siodmak, inspiré d'une nouvelle d'Ernest Hemingway, où elle interprète la vamp qui dupe Burt Lancaster (pour la première fois à l’écran). C’est dans ce rôle qu’elle reçoit pour la première fois des commentaires élogieux de la part de la critique.

    « Beaucoup de gens m’ont affirmé par la suite que mon image et ma carrière de star se sont dessinées dans Les Tueurs, où je me suis imposée en sirène fatale aux hanches ondulantes et au décolleté vertigineux, capable de flanquer le feu à la planète en restant adossée contre un piano. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires4.

    Sa carrière a encore du mal à démarrer. Pourtant, très vite, son nom devient synonyme de sex-appeal : peu importe si elle joue mal ou ne joue pas, elle n'a qu'à paraître, cela suffit : « Dans un film médiocre ou dans d'autres meilleurs mais qui ne prenaient nullement la peine de l'intégrer à l'intrigue et d'étoffer son personnage, elle affirmait royalement sa présence.  La MGM profite du succès d’Ava Gardner, tout en la « prêtant » à d’autres compagnies de cinéma. Le studio utilise le côté torride de l’actrice, elle joue avec l’idole de sa jeunesse, Clark Gable qui a insisté pour l’avoir comme partenaire dans Marchands d’illusions. Pour Universal Pictures, elle incarnera Vénus, la déesse de l’amour, dans Un caprice de Vénus où la censure recouvre la statue nue représentant Ava Gardner d’un pudique drapé. S’ensuivent quelques films mineurs mis en scène par John Brahm, Jack Conway, Robert Siodmak, Mervyn LeRoy (qui avait révélé Lana Turner), où elle côtoie Robert Taylor, Charles Laughton, Gregory Peck, James Mason, Barbara Stanwyck, Robert Mitchum...

    À la fin des années quarante, Howard Hughes fait toujours partie des prétendants d’Ava Gardner, elle a également des liaisons avec Howard Duff ou encore Robert Taylor. C’est à cette période qu’elle tombe amoureuse de Frank Sinatra, alors marié à sa première épouse Nancy. L’acteur-chanteur au creux de la vague et la star montante vont connaître une passion tumultueuse et mouvementée qui va défrayer la presse à scandale pendant des années. Rongés mutuellement par la jalousie, ils vivront une relation ponctuée de violentes disputes. Quand leur liaison éclate au grand jour, la presse se déchaîne, Ava Gardner est qualifiée de briseuse de ménages ; des prêtres catholiques leur envoient des lettres accusatrices ; la Ligue de Défense de la Décence menace de boycotter les films de l'actrice. Mais Nancy Sinatra finira par divorcer et les deux amants se marient le 7 novembre 1951.

     

     

    Grands rôles

     
    Ava Gardner et Gregory Peck dans Les Neiges du Kilimandjaro (1952).

    Après deux ans d’absence vient le temps des grands rôles. Un film va la propulser au sommet et le mythe de cette Vénus descendue sur terre va rencontrer une autre légende : celle du Hollandais volant sur son Vaisseau fantôme dans le film symbolique d’Albert Lewin Pandora (1951). Ava Gardner est définitivement consacrée par ce mélodrame onirique, où elle est filmée pour la première fois en couleurs ; elle démontre son extraordinaire présence sur l'écran et sa beauté impériale illumine ce mythe éternel. C’est pendant le tournage de ce film qu’elle découvre pour la première fois l’Europe et tout particulièrement deux pays qui vont marquer sa carrière et sa vie privée pour toujours, l’Angleterre et l’Espagne. Fascinée d’emblée par l’Espagne, elle s’y installera pendant plusieurs années à partir de décembre 1955.

     
    Ava Gardner dans Show Boat (1951).

    Ava Gardner a désormais le vent en poupe et la MGM diffuse des photos d’elle au rythme de trois mille par semaine. George Sidney la réclame pour le très beau rôle de Julie Laverne, prévu en premier lieu pour Judy Garland, dans le film musical Show Boat. Dans ce film, l'actrice est doublée lorsque son personnage chante Can't Help Loving that Man. Ce fut Annette Warren qui fut choisie pour le doublage. Ava Gardner avait insisté pour chanter elle-même mais la MGM lui répondit : « Écoutez, Ava, vous ne savez pas chanter et vous êtes avec des chanteurs professionnels. » (Ava Gardner, Mémoires, 1990, page 177) Son film suivant, Les Neiges du Kilimandjaro, lui apporte la renommée internationale. Héroïne idéale des romans d’Hemingway, qu’elle a connu à l’époque de Les Tueurs et qui est devenu son ami plus tard, la jeune femme tourne trois adaptations tirées des œuvres de cet auteur : Les Tueurs, Les Neiges du Kilimandjaro et Le Soleil se lève aussi.

    En 1951, elle enchaîne avec trois films qui seront tous d'immenses succès. Tout d’abord avec un film d’aventures chevaleresque, modèle du genre, Les Chevaliers de la Table ronde, tourné à Londres avec Robert Taylor. C’est le premier film de la MGM en CinemaScope. Elle retrouve Robert Taylor la même année dans un western, Vaquero. Et surtout Mogambo, remake de La Belle de Saïgon où elle reprend le rôle de Jean Harlow accompagnée de Clark Gable déjà présent dans la première version de 1932. Réalisé par John Ford, ce film à gros budget est tourné en Afrique en décors naturels, il donne à Ava Gardner une plus grande crédibilité d’actrice à Hollywood et elle reçoit une nomination aux Oscars, la première et la seule.

     
    Mogambo (1953).

    Cependant, le tournage a été difficile pour elle car elle subit deux avortements. Le premier, pendant le tournage : « Je ne pouvais pas avoir un bébé dans ces conditions. Ma grossesse commençait à être visible bien avant la fin du tournage, et je devais donc informer John Ford avant toute chose. J'ai estimé que le moment était mal venu pour avoir un enfant. Une fois cette décision prise, la plus douloureuse que j'aie eu à prendre de ma vie je suis allée trouver mon réalisateur. John Ford a tout fait pour me dissuader. » (extrait Ava, Mémoires, Ava Gardner, 1990 page 225 ) Le second, à la toute fin du tournage, et cette fois-ci Frank Sinatra était au courant et en fut très attristé. (« Aussi longtemps que je vivrai, je n'oublierai pas mon réveil après l'intervention, quand j'ai vu Frank assis à mon chevet, les yeux pleins de larmes. Mais je pense que j'ai bien fait. » extrait Ava, Mémoires, Ava Gardner, 1990 page 228)

    Ava Gardner expliquera dans ses mémoires, en 1990 (pages 225 et 228) les raisons qui l'ont poussée à avorter : « J'avais des principes très stricts sur le fait de mettre un enfant au monde. Je pensais que si l'on n'était pas décidée à lui consacrer l'essentiel de son temps pendant les années de la petite enfance, c'était injuste pour le bébé. Un enfant qui n'est pas désiré — et les enfants le sentent toujours — sera handicapé à vie. Sans parler de toutes les sanctions prévues par la MGM pour les stars qui faisaient des bébés. Si j'avais un enfant, mon salaire serait amputé. Alors comment est-ce que je gagnerais ma vie ? Frank était complètement fauché et cela risquerait bien de durer (c'est du moins ce que je pensais) encore un certain temps. » Elle ajoute : « Frank et moi allions encore être séparés pendant des mois. Et cette situation a fait ressurgir mes vieux scrupules concernant le droit de faire un enfant quand on n'a pas un mode de vie sain et stable au sein duquel l'élever. Frank et moi n'avions pas cela. Nous n'avions même pas la possibilité de vivre ensemble, comme tous les couples mariés. Frankie rentrait à la maison sur le coup de quatre heures du matin, après un concert ou une soirée dans un night-club. Moi je devais quitter la maison à six heures trente du matin, quand ce n'était pas plus tôt, pour être à l'heure au studio. Pas vraiment ce qu'on appelle une vie de famille. »

    Joseph L. Mankiewicz, le réalisateur aux deux Oscars, la sollicite, malgré les réticences de la MGM, pour jouer Maria Vargas dans La Comtesse aux pieds nus. Dès les rumeurs de production, les plus grandes stars se mettent sur les rangs pour interpréter ce personnage dont la vie ressemble étrangement à celle de Rita Hayworth (qui refusera d’ailleurs de l’interpréter), Elizabeth Taylor, Jennifer Jones, Linda Darnell, Yvonne De Carlo, Joan Collins, entre autres, sont sur la liste, mais Mankiewicz ne veut qu’Ava Gardner et la MGM finit par la « prêter » pour ce film, mais à prix d’or. La Comtesse aux pieds nus est également l’histoire d’Ava Gardner : les origines pauvres, la brillante ascension, le tempérament, le détachement vis-à-vis de son métier d’actrice et les illusions/désillusions face au bonheur. Maria Vargas dira « Je crois que je suis belle, mais je ne veux pas n'être qu’une star. Si je pouvais apprendre à jouer, m’aideriez-vous à devenir une bonne actrice ? ». Ce chef-d’œuvre reste l’apogée de sa carrière.

    Exil en Europe

    À 33 ans, en 1955, Ava Gardner quitte les États-Unis et s’installe en Espagne à La Moraleja près du centre de Madrid. Elle avait déjà rencontré Luis Miguel Dominguín, torero célèbre, quelque temps auparavant à une soirée madrilène et la star a enfin avec lui une relation amoureuse plus apaisée que celle qu’elle a partagée avec Sinatra. C’est d’ailleurs à cette époque que le couple Gardner-Sinatra se sépare pendant trois ans, ils finiront par divorcer en juillet 1957. Ils garderont tout au long de leur vie une relation d’amitié profonde. Privilégiant toujours sa vie amoureuse au détriment de sa carrière, « Quand je suis amoureuse ou que je vis une aventure, je cesse de travailler », la MGM infligera une suspension de contrat à l'actrice pour avoir refusé le rôle de Ruth Etting dans Les Pièges de la passion (rôle qui sera tenu par Doris Day).

     

    Malgré son exil provoqué, Ava Gardner tourne encore quelques beaux films. Après deux années d’interruption, elle fait son retour avec le grand directeur d’actrices George Cukor dans La Croisée des destins, une super production avec deux ans de préparations et des milliers de figurants, un sujet sulfureux sur l’indépendance de l’Inde et le problème racial Anglo-Indien. Darryl F. Zanuck la sollicite pour Le soleil se lève aussi (film, 1957), sous les conseils d’Hemingway. Le film se passe en Espagne ainsi que le suivant La Maja nue biographie du peintre Francisco de Goya et de son égérie la Duchesse d’Albe, son dernier film sous contrat avec la MGM. Désormais actrice indépendante, elle se voit confier, par Stanley Kramer, le magnifique rôle crépusculaire de Moira Davidson dans Le Dernier Rivage.

    Une des meilleures prestations d’Ava Gardner est celle de La Nuit de l'iguane de John Huston. Elle exprimera magnifiquement sa vitalité et son exceptionnelle sensualité dans cette adaptation d’une pièce de théâtre de Tennessee Williams. Elle fera encore quelques belles apparitions spécialement dans le rôle de Lily Langtry, icône sublimée du juge Roy Bean dans Juge et Hors-la-loi où elle retrouve pour la troisième fois le réalisateur John Huston qui lui décerne cet ultime hommage.

     
    Ava Gardner et Richard Burton dans La Nuit de l'iguane (1964).

    Elle aura une liaison, de nouveau mouvementée, avec l’acteur George C. Scott qui sous l’emprise de l‘alcool devient violent. Leur relation sera de courte durée. Elle explique dans ses Mémoires, en 1990 : « Nous buvions tous les deux beaucoup, mais moi, l'alcool me rendait généralement heureuse et conciliante. George, quand il était ivre, pouvait devenir fou furieux sur un mode tout à fait terrifiant. » (page 307, Ava Gardner, Mémoires, 1990).

    La Croisée des destins, qui lui offrait un rôle particulièrement riche, avait déjà connu un échec. Dans La Petite Hutte, où elle retrouvait Stewart Granger, sa plastique fut particulièrement mise en valeur. L'Ange pourpre, où elle séduisait le jeune Dirk Bogarde, fut massacré au montage ainsi que la prestation de Gardner - selon les propos de celui-ci. Le prestigieux Les 55 Jours de Pékin mis en scène par Nicholas Ray, au côté de Charlton Heston, reçoit un accueil tiède, et d'autres coûteuses superproductions - le péplum La Bible de John Huston, où elle interprète Sarah et George C. Scott Abraham, ou l'adaptation de Maeterlinck, L'Oiseau bleu, réalisée par George Cukor (où Gardner incarne la luxure et Elizabeth Taylor la maternité), échecs retentissants, contribuent au déclin de sa carrière.

    Ava Gardner s'installe définitivement à Londres en 1968. Dans le même temps, la juvénile Catherine Deneuve, succédant à Danielle Darrieux, tient le rôle principal de Mayerling où Gardner interprète une impératrice Élisabeth — Sissi — vieillissante.

    L'actrice retrouve Burt Lancaster dans la politique fiction Sept Jours en mai de John Frankenheimer et Charlton Heston dans le film catastrophe Tremblement de terre. Elle joue une méchante sorcière dans Tam Lin, dirigée par l'acteur Roddy McDowall et, dans le thriller Le Pont de Cassandra, elle interprète une femme qui paie un homme (joué par Martin Sheen) pour ses services sexuels. D'autres films (Priest of Love de Christopher Miles) passent inaperçus.

    En 1985 et 1986, poussée selon ses propres propos par des besoins financiers, Ava Gardner travaille pour la télévision : dans la série péplum A.D. (en) (pour Anno Domini), elle joue la redoutable Agrippine, et elle retrouve son ancien amant Howard Duff dans quelques épisodes du soap Côte Ouest ; dans Les Feux de l'été d'après William Faulkner, Don Johnson succède à Paul Newman ; dans Harem, elle joue la première épouse du sultan de Turquie (interprété par Omar Sharif, qui avait joué à ses côtés le rôle de l'archiduc Rodolphe dans Mayerling).

    Elle tombe malade en 1986 et meurt d'une pneumonie chez elle à Londres le 25 janvier 1990 à l'âge de 67 ans.

     

    Filmographie

    Cinéma

    Années 1940

     
    Ava Gardner et Clark Gable dans Marchands d'illusions (1947).

    Années 1950

     
    Ava Gardner dans Mon passé défendu (1951).
     
    Ava Gardner dans La Comtesse aux pieds nus (1954).

    Années 1960

    Années 1970

    Années 1980

    Télévision

    Voix françaises

    et aussi :

    Citations

    « Quand j'ai rencontré Frank Sinatra pour la première fois, j'étais encore mariée à Mickey Rooney. C'était un soir dans une boîte du Sunset Strip, le Mocambo sans doute, et Frank était là. Lui et Mickey se connaissaient très bien - mais qui ne connaissait pas Mickey ? - et Frank s'est déplacé pour saluer la nouvelle épouse. Fidèle à son personnage, il s'est fendu d'un sourire ravageur et m'a dit : "Quel dommage que je ne sois pas arrivé avant Mickey ! Je vous aurais volontiers épousée". »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 150.

    « Pour dire la vérité, je ne me suis jamais reconnue dans l'espèce d'alcoolique que la presse a fait de moi. Je n'ai jamais fait partie de ces buveurs silencieux et inconstants qui picolent jour et nuit. J'aimais les fêtes, j'aimais me coucher tard, et j'en disais parfois beaucoup plus que je n'en faisais. Et puis lorsque je buvais, c'étaient les effets de l'alcool que je recherchais. De tous les verres que j'ai bus, je ne me rappelle pas avoir pris plaisir à un seul. La seule raison qui me faisait boire était l'envie de surmonter ma timidité. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990.

    « Faire du cinéma n'avait jamais fait partie de mes rêves, mais je reconnais sans détour que, comparée à la perspective d'un petit boulot de secrétaire à Wilson, Caroline du Nord, l'idée de partir à Hollywood et de respirer le même air que Clark Gable... Bref, le choix n'a pas été très difficile. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 46.

    « Je pense que la principale raison pour laquelle mes mariages ont été des échecs, c'est que j'ai toujours aimé beaucoup, mais jamais raisonnablement. Je savais que les hommes que j'ai épousés avaient beaucoup de succès avec le sexe opposé : les vingt mariages qu'ils totalisent à eux trois sont là pour en témoigner. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 234.

    « Quand les gens me demandent comment je me suis retrouvée actrice de cinéma, je ne peux pas m'empêcher de sourire. Parce que la vérité, c'est que si ma sœur Bappie n'avait pas, sous le coup d'une inspiration soudaine, décidé de pousser la porte du studio de photos Tarr, à l'angle de la Soixante-Troisième Rue de New York, j'aurais probablement fini derrière un clavier de machine à écrire, quelque part en Caroline du Nord, heureuse et contente de mener une vie de dur labeur. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 38.

    « Artie (Shaw) reste une des grandes blessures de ma vie. J'ai été follement amoureuse de cet homme, je l'ai adoré, vénéré, et je ne crois pas qu'il se soit rendu compte du mal qu'il me faisait en me rabaissant constamment. En plus, Artie n'était pas du genre à avoir des remords. Pour lui, j'étais une espèce de mignonne petite élève qu'il avait sous la main. Je n'ai jamais été une égale, je n'ai jamais accédé à la dignité d'épouse. Tout comme avec Mickey, nous étions aux antipodes l'un de l'autre. Je croyais à l'époque que l'amour pouvait tout arranger. J'ai appris durement qu'il n'en est rien. Pour réussir un mariage, il faut avoir davantage de choses en commun qu'un amour fou. Pourtant, Artie et moi sommes restés proches pendant des années, et je ne saurais dire de mal de lui. Il m'a donné le goût des études, de la réflexion, de la lecture. Grâce à Artie, j'ai lu "Mort dans l'après-midi", ce qui m'a permis de ne pas rester muette quand j'ai rencontré Hemingway (...) De mes trois maris, c'est pour Artie que j'ai le plus d'admiration. Il est invivable, même parfois pour ses amis, mais c'est un être de grande valeur, un homme extraordinaire. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 120.

    « Si je pouvais vivre une seconde vie, l'instruction est la chose que je souhaiterais avoir en premier. Ma vie aurait été différente si j'avais reçu plus d'instruction. Vous n'imaginez pas ce que cela représente d'avoir l'âge que j'avais à cette époque-là et de se savoir inculte, au point de redouter de parler avec les gens de peur que même les questions que vous posez ne semblent stupides4. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 112.

    « Nous n'avions jamais de différend au lit. Si seulement tous les aspects du mariage avaient pu être faciles à vivre ! »

    — à propos de son mariage avec Artie Shaw. Source : Bertrand Meyer-Stabley, La Véritable Ava Gardner.

    « Avoir son anniversaire et Noël qui tombent pratiquement le même jour, quand on est enfant, je vous laisse imaginer. Un coup à se retrouver avec un seul cadeau au lieu de deux auxquels on a droit. Parce que je savais parfaitement que je méritais deux cadeaux et pas un. Et je n'étais pas au bout des mauvaises surprises, puisqu'il m'a fallu apprendre l'existence de cette autre personne, Jésus Christ, avec son anniversaire que la plupart des gens confondaient avec le mien. Ça je l'ai vraiment très, très mal pris. Et j'ai mis fort longtemps à pardonner au Seigneur. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 7.

    « — George Cukor, à propos d’Ava Gardner : « Elle est extrêmement intelligente. Elle exerce une grande fascination mais elle est hantée par le désespoir. C’est une femme dominée par la fatalité. Elle n’est pas en très bons rapports avec elle-même et entre autres choses – elle se considère une mauvaise comédienne. C’est bien triste. Dans La Croisée des destins, elle a joué de merveilleuses scènes érotiques ainsi que je vous l’ai dit. Elle se brossait les dents avec du whisky, très vulgaire et très excitant. Mais tout ça était coupé par les censeurs. »

    — « George Cukor » par Jean Domarchi, dans Cinéma d’aujourd’hui, Éditions Seghers, 1965.

    « — George Cukor : « Ava, c'est un monsieur. »
    Ava dira dans ses mémoires, page 265, que c'était un compliment : « George a dit la plus jolie chose à mon sujet. Un monsieur. J'aime bien cela. » »

    « — Gregory Peck, à propos d'Ava Gardner : « Je l'ai toujours admirée en tant qu'actrice, et j'ai toujours eu le sentiment qu'elle n'était pas appréciée à sa juste valeur, parce que les gens étaient trompés par sa beauté et n'attendaient rien de plus. Elle-même n'était pas très ambitieuse quant à sa carrière d'actrice. Pourtant elle s'est constamment améliorée, et dans ses meilleurs films, je crois qu'on peut légitimement la classer parmi les grandes actrices du cinéma américain. »

    — Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990, page 291.

     

     

    Bibliographie

        • Bernard, André (dir.). Ava Gardner, Coll. Têtes d'Affiche, PAC Éditions, Paris, 1976, 216 p..
        • Dagneau, Gilles. Ava Gardner, belle sauvage innocente, Éditions Gremese International, 2002
        • Rampling, Matthew Les plus belles histoires d'amour d'Hollywood : Ava Gardner, Balland, Paris, 1981, 214 p
        • Server, Lee. Ava Gardner, Traduit de l'anglais par Jean Charles Provost, Presses de la Cité, 2008, 611 p.
        • Elizabeth Gouslan. Ava, la femme qui aimait les hommes, Éditions Robert Laffont, 2012, 350 p

    Autobiographie

    • Gardner, Ava. Ava, Mémoires, Traduit de l'anglais par Françoise Cartano, Presses de la Renaissance, Paris, 1991, 359 p..

    Source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Ava_Gardner


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique