• Copier-coller d'un article provenant du site"Les séries de la téloche".

    Source:https://les-series-de-la-teloche.blog4ever.com/cote-ouest

     

    titre original : Knots Landing

      

    genre :  drame


    nombre d'épisodes : 

    344
    + 1 téléfilm
    15 saisons

     

    durée de l'épisode : 45 min

     

    date et lieu de la naissance de la série :

    le 27 décembre 1979 sur CBS aux Etats-Unis
    le 12 avril 1988 sur TF1 en France

     

    l'histoire : le destin de Gary Ewing, le frère banni de Dallas par J.R., qui démarre une nouvelle vie en Californie avec sa femme.

     

     


    LES PERSONNAGES


    GARRY EWING 
    (Ted SCHAKELFORD)

      

    Fils cadet de la famille Ewing.
    Après s'être marié très jeune avec Valene et en avoir eu une fille, Lucy, il a divorcé.
    Finalement, au bout de dix-sept ans de séparation, ils se remarient. J.R. les chasse de Dallas et leur enlève leur fille. Miss Ellie leur offre une maison à Knots Landing, en Californie.
    Gary accepte un travail de vendeur de voitures chez Sid Fairgate.
    Il ne peut s'empêcher de tomber amoureux de l'ensorcelante Abby,qu'il épouse.
    Bon père pour Olivia et Brian, les enfants d'Abby, il n'apprendra que tardivement que les juleaux de Valène sont aussi les siens, conçus dans la folie d'une nuit d'amour.
    Gary a un gros problème avec l'alcool. Il finit même en prison pour meurtre. En fait, il ne se rappelle rien de ce qui s'est passé ce soir-là. Il est finalement innocenté.
    Gary est un homme sensible, compréhensif et doux. Il est aussi beau et suscite des passions féminines. Son grand amour reste Valene et il finira par la retrouver et l'épouser une troisième fois. 

      

    Ted Shackelford est né le 23 juin 1946 à Oklahoma City,aux États-Unis.
    Il a joué dans de nombreuses séries télévisées, comme "Les feux de l'amour".
    En 2012, il avait repris le rôle de Gary Ewing dans la nouvelle version de "Dallas", dont il fut un des personnages récurrents.

    VALENE "VAL" EWING (Joan VAN ARK)

      

    Elle a rencontré Gary à quinze ans et en est tombée amoureuse pour la vie.
    Chassée de Dallas par J.R., elle espère commencer une nouvelle vie en s'installant à Knots Landing avec son mari. la séparation d'avec sa fille Lucy reste une blessure pour elle.
    Lorsque Gary la quitte pour Abby, Valene souffre et il lui faudra du temps pour refaire sa vie avec Ben Gibson.
    Valene devient un écrivain à succès en publiant la saga des Ewing à Dallas, puis d'autres romans.
    Ben disparu, elle se marie avec Danny Waleska, charmant au début de leur rencontre, il se révèle un homme violent et dangereux. Il finira noyé dans une piscine.

    Valene est une femme nerveuse et hyper-sensible, victime de sa réputation de fragilité.

      

    Joan Van Ark est née le 16 juin 1943 à New York.
    Tout d'abord actrice de cinéma, aucune des productions dans lesquelles elle a tourné n'ont traversé l'Atlantique. C'est grâce à la télévision, et notamment à "Côte Ouest" qu'elle se fait connaître internationalement.
    On l'a également vue dans "Bonanza", "Des jours et des vies", "Hawaï police d'État", "M.A.S.H.", "Mannix", "Kojak", "Wonder Woman", "La croisière s'amuse", "Le Prince de Bel-Air", "Les Feux de l'amour" ou encore "Nip/Tuck".
    Elle avait repris, elle aussi, son personnage de Valene Ewing dans la nouvelle version de "Dallas".


    KAREN FAIRGATE 
    (Michele LEE)

     


    Femme équilibrée et intègre, elle est marié à Sid, dont elle a trois enfants : Diana, Eric et Michael.

    Elle est heureuse en ménage et la mort accidentelle de Sid est un drame dont elle met du temps à se remettre. Finalement, l'avocat Mack MacKenzie parvient à gagner son cœur et leur couple, malgré quelques accrochages, restera uni et solide.  
    La mère au foyer qu'elle était devient une femme d'affaires en prenant la direction du garage de Sid à sa mort, puis en travaillant avec Gary et Abby.
    Elle ne perd pas son sens de la justice et de l'écologie.
    Elle connaît quelques problèmes avec sa fille Diana et souffre au départ de celle-ci, mais sait rester proche de ses fils.
    Plus tard, elle recueille Meg, la fille de la défunte Karen et de Greg Summer. Elle est une mère attentive.
    Elle fait une brillante carrière à la télévision, qu'elle abandonnera après des déboires avec ses admirateurs.

      

    Michele Lee est née le 24 juin 1942 à Los Angeles, en Californie.
    Deuxième épouse de l'acteur James Farentino, elle a débuté sa carrière dans les années 1960 au cinéma ("Un amour de Coccinelle") et à la télévison, où elle officie essentiellement. "L'Île Fantastique", "La Croisière s'amuse" et "Will & Grace" l'ont accueillie en guest-star. 
    Michele a également tourné un nombre incalculable de téléfilms, et elle n'a pas a rougir, ni de sa carrière, ni de sa notoriété.


    SID FAIRGATE (Don MURRAY)

    Le premier mari de Karen est garagiste.

    Il a eu trois enfants avec elle, et une fille, Annie, d'un premier mariage.
    Sid engage Gary dès son arrivée à Knots Landing.
    Il meurt à cause d'une sordide histoire de trafic de pièces volées à laquelle il s'est trouvé involontairement mêlé.

     

    Don Murray est né le 31 juillet 1929 à Hollywood.
    Il débute au cinéma dans les années 1950. Citons : "Arrêt d'autobus", "Les Hors-la-loi", "La Conquête de la planète des singes", "Peggy Sue s'est mariée".
    A la télévision, a vu Don dans de nombreux téléfilms jusqu'en 1999.


    MACK MACKENZIE 
    (Kevin DOBSON)


    Le deuxième mari de Karen, avec qui il forme un couple amoureux et solide, même si les tentations le démangent parfois. 

    Avocat intègre et courageux, avide de justice, Mack a la tête sur les épaules, et sait calmer sa femme lorsqu'elle s'emballe un peu trop vite.
    Il se met à son compte après avoir longtemps travaillé pour l'Etat. Il combat l'injustice, les politiciens et les hommes d'affaires véreux. On essaie parfois de le faire taire ou de salir sa réputation. Mais son honnêteté finit toujours par être reconnue. 
    L'apparition de sa fille Paige, dont il ignorait l'existence, lui rappelle son amour de jeunesse contrarié pour Anne Matheson et l'humiliation que lui avaient infligée les riches parents de la jeune fille.
    Il s'attache à la petit Meg, confiée à lui et Karen par Greg Summer, et se bat contre celui-ci lorsqu'il veut la reprendre dans l'intérêt de sa carrière politique.

    Mack se prend également d'affection pour le jeune Jason Lochner, battu par son père.      


    LAURA AVERY (Constance McCASHIN)

    C'est une femme au foyer, amoureuse de son mari Richard, avec qui elle a un fils, Jason. Plus tard, ils auront Daniel.
    Petit à petit, elle prend de l'assurance, se met à travailler et réussit dans sa profession d'agent immobilier. L'égoïsme de son mari finit par la lasser et elle s'émancipe.Elle se retrouve seule lorsque Richard la quitte soudainement. 
    Elle travaille avec Abby et accepte de fermer les yeux sur des opérations illégales, en échange d'une compensation financière. Lorsque les choses deviennent dangereuses, Laura avoue tout à Mack et Karen.          
    Elle vit une grande histoire d'amour avec Greg Summer, dont elle a une petite fille, Meg.
    Atteinte d'un cancer, elle choisit de disparaître pour mourir seule dans un lieu tenu secret.

     

    Constance McCashin est née le 18 juin 1947 à Chicago, dans l'Illinois.
     Après l'équivalent du bac, Constance obtient son diplôme d'enseignante. C'est ainsi qu'elle enseignera un an dans une école publique du Queens avant que son agent ne la convainque de tenter sa chance à Los Angeles.
    Elle obtient rapidement ses premiers rôles à Hollywood, essentiellement dans des téléfilms. 
    Son rôle dans "Côte Ouest" a été créé spécialement pour elle, alors qu'elle prévoyait de quitter le métier. 
    Le rôle de Laura est supprimé en 1987, en raison de restrictions budgétaires.


    ABBY FAIRGATE 
    (Donna MILLS)


    Elle est la sœur de Sid.

    Elle a deux enfants, Olivia et Brian, avec Jeff Cunningham, son premier mari. Elle se bat pour les garder avec elle.
    Elle jette très vite son dévolu sur Gary qui finit par succomber à ses magnifiques yeux bleus et à son sex-appeal. Dès le début de leur liaison, elle se sert de Gary pour obtenir pouvoir et argent. Elle parvient à se faire épouser et détourne une partie de l'argent des entreprises Ewing à son profit. Le découvrant, Gary la quitte définitivement.
    Abby est une femme dénuée de scrupules en affaires et en amour. Pourtant, elle aime Gary à sa manière, et elle aime vraiment ses enfants.
    Elle parvient à se faire épouser par Greg Summer, sur la base d'intérêts réciproques. 
    Elle quitte les Etats-Unis après avoir obtenu un poste important au Japon.

    Donna Mills est née le 11 décembre 1940 à Chicago.
    Elle joue la petite amie de Clint Eastwood dans "Un frisson dans la nuit", son tout premier film. Mais c'est à la télévision qu'elle est reconnue du public, puisqu'elle sera un des personnages récurrents de "Côte Ouest" pendant 13 ans.
    Après une traversée du désert suite à son départ de la série, on a revu Donna dans les années 1990 dans 4 épisodes de "Melrose Place", et dans les années 2000 dans un épisode de "Cold Case : Affaires classées"  et de "Nip/Tuck".

     

    GREG SUMMER (William Devane)
    Issu d'un milieu aisé, C'est un ancien camarade de jeunesse de Mack.
    Greg a commencé par une carrière politique couronnée de succès, mais y a renoncé pour prendre la succession de son vrai père, Paul Galveston, riche industriel qui était l'amant de sa mère.
    Ilo vit une grande histoire d'amour avec Laura Avery et l'épouse. Sa mort le laisse seul avec la petite Meg, qu'il confie à ses amis Karen et Mack.
    Lors de son mariage d'intérêt avec Abby, il tente de leur reprendre pour favoriser sa nouvelle carrière politique, mais renonce finalement.
    Hésitant à répondre à l'amour de Paige, la fille de son vieil ami Mack, Greg se marie tour à tour avec Abby, puis avec Anne Matheson, mais ses mariages sont des échecs. Il sera mariera finalement avec Paige.
    Malgré ses airs cyniques et désabusés, Greg n'est pas dépourvu de cœur et ce n'est pas un vrai méchant.

      

    William Devane est né le 5 septembre 1937 à New York.
    Il débute au cinéma en 1967 et tourne plusieurs seconds rôles dans des films à succès, comme "Marathon man" (1976), "Complot de famille" (1976), "Payback" (1999) ou "Space Cowboys".
    Mais son visage est surtout connu des téléspectateurs, grâce à des apparitions dans de nombreuses séries. Citons pour mémoire : "Mannix", "Hawaï police d'État", "Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman", ou encore "Demain à la Une", "Les Anges du bonheur", "X-Files", "Stargate SG-1", "24 Heures Chrono", ou bien "NCIS : Enquêtes spéciales".

      

    PAIGE MATHESON 
    (Nicolette SHERIDAN)

    C'est la fille d'Anne Matheson et de Mack MacKenzie. 
    Elle a fui ses grands-parents et sa mère en se faisant passer pour morte.
    Entrée par surprise dans la vie de son père qui ignoraient son existence, elle commence par semer le trouble autour d'elle par sa grande beauté. 
    Elle tombe amoureuse de Greg Summer qui n'est pas insensible à ses charmes, mais refuse de l'épouser.
    Elle rencontre le détective Tom Ryan qui, menacé par Greg, la quitte le jour de leur mariage.
    Paige est victime de l'amour pathologique de Pierce Lawton et en réchappe de justesse.
    Finalement, elle épousera Greg Summer.

      

    Nicolette Sheridan est née le 21 novembre 1963, dans le Sussex en Angleterre, d'où elle est originaire.
    Elle fut Edie Britt dans "Desperate Housewives".
    Telly Savalas fut son beau-père.
    C'et dans "Côte Ouest" qu'elle fait ses débuts.
    En 2010, Nicolette a porté plainte contre Marc Cherry, créateur de "Desperate Housewives", pour rupture abusive de contrat, et a réclamé la somme de 20 millions de dollars en dédommagement.  Mais elle a perdu son procès.

     

    ANNE MATHESON (Michele PHILIPPS)

    Anne a été le premier amour de Mack, mais leur idylle fut stoppée par les parents de jeune fille, riches et méprisants. Elle s'est retrouvée enceinte de Paige et a mené une vie mouvementée, sans vraiment s'occuper de sa fille.
    C'est une femme-enfant immature que retrouve Mack, des années plus tard, lorsqu'il doit lui annoncer que leur fille est bien vivante, et non morte.
    Anne s'acoquine avec Dimitri Pappas, alias Nick Shillace. Ils deviennent amants et trempent dans des affaire louches. Lorsque Nick l'abandonne, elle se retrouve à la rue, sans argent. Elle devient clocharde et touche le fond de la déchéance.
    Pour s'en sortir, elle pose nue pour un magazine de charme.
    Elle obtient un poste d'animatrice à la radio et connaît le succès.
    Elle parvient à sa faire épouser par Greg Summer, mais succombe au charme de Nick, qui est réapparu.
    Après avoir tenté d'escroquer son mari, Anne et Nick décident de partir s'installer en France.

     

    Michelle Phillips, née le 4 juin 1944, fut mannequin.
    Née Holly Michelle Gilliam à Long Beach, en Californie, elle a grandi en partie àMexico, où son père travaillait dans un collège.
    De 1965 à 1968, Michelle fit partie du groupe rock "The Mamas & The Papas" et participa à l'écriture de leurs plus célèbres tubes, "California Dreamin' " et "Monday Monday". 
    Elle fut l'épouse du chanteur de ce groupe, John Phillips, de 1962 à 1970. Après son aventure avec l'autre « Papas », Denny Doherty, Michelle fut exclue momentanément du groupe et remplacée par Jil Gibson.

    Depuis les années 1970, Michelle tourne pour des séries télévisées et des téléfilms aux États-Unis. C'est ainsi qu'on a pu la croiser dans des séries aussi diverses que "La Croisière s'amuse", "Arabesque","Matt Houston," "Beverly Hills 90210" ou dans "7 à la maison".

     

    KENNY WARD (James HOUGHTON)
     

    Musicien et ingénieur du son, il n'est pas insensible aux avances d'Annie, la fille de Sid, et des jolies filles en général. 
    Un peu macho sur les bords, il supporte très mal que sa femme se mette à réussir dans sa nouvelle carrière de chanteuse.

      

    GINGER WARD (Kim LANKFORD)
     

    Ginger est une femme douce qui finit par s'émanciper. Lorsqu'elle a une petite fille avec Kenny, ils connaissent les difficultés habituelles des jeunes parents. 
    Ils finissent par partir recommencer une nouvelle vie ailleurs.

      

    GROS PLAN


    Dallas et Côte Ouest ont été créés par la même personne,David Jacobs.

      

    Ce fut le premier feuilleton de prime time où on vit mourir l'un des personnages majeurs, non plus en fin de saison, mais au début.


    Dès le commencement, le feuilleton explora plusieurs problèmes de société : le viol, l'alcoolisme, l'absorption de drogues, l'avortement, les problèmes environnementaux, les sans-abris, les enfants ou les femmes battues... qui étaient généralement oubliés par les autres prime time serials. 
    Plusieurs de ces épisodes étaient suggérés par les acteurs eux-mêmes qui avaient pris conscience de l'impact social deCôte Ouest.

      

    Il existe une explication sociologique à la fin de Côte Ouest. Ce feuilleton symbolisa les années 1980, la famille et la réussite de la classe moyenne. 

    En 1993, les États-Unis traversent une crise économique et sociale très importante, les séries et les feuilletons familiaux sont abandonnés au profit de séries et de feuilletons plus réalistes comme New York Police BluesNew York, police judiciaireHomicideUrgences, voire des sitcoms commeDream OnFriends ou Seinfeld, des séries et des feuilletons montrant des familles déchirées ou l'élément fondateur n'est plus le couple mais les amis.

      

    Malgré tout, Côte Ouest aura marqué son époque, feuilleton culte, il mérite d'être redécouvert à sa véritable valeur.

      

    L'impasse où sont situées les maisons des personnages se trouve au 16972 Crystalaire PL. en Californie, sur la commune de Granada Hills.


    Patrick Duffy (Bobby Ewing) et Larry Hagman (J.R. Ewing) sont apparus dans quelques épisodes de Côte Ouest
    Gary et Valene, quant à eux, apparaissent dans l'épisode final deDallas.

     

    Côte Ouest a reçu quelques acteurs connus ou en passe de le devenir, comme Brian Austin Green, Alec Baldwin, Ava Gardner, Marcia Cross...

     

    la réalisation : dans l'esprit de celle de Dallas. Coups bas, trahisons et rebondissements sont au rendez-vous.

      

    les décors : les extérieurs sont superbes, avec un bon équilibre avec les intérieurs.

      

    le générique : Aussi culte que celui dont la série est le spin-off. Composé par  Shuki Levy, Haïm Saban et Alain Garcia, il est interprété par Claude Vallois pour la version française.

      

    le doublage : la voix correspond assez bien au look des personnages

     


    votre commentaire
  • Je souhaite un joyeux anniversaire à Patrick Duffy qui fête aujourd'hui ses 70 ans.

    L'acteur qui jouait le personnage de Boby Ewing la série "Dallas" quitta à deux reprises la ville texane pour venir rendre visite à son Gary,son frère ,et à Val ,sa belle-sœur.On a  pu le voir dans l'épisode pilote" l'arrivée",et dans la saison 2 ,épisode 13''Paroles''.

    Joyeux anniversaire.

     


    votre commentaire
  • Le 09 septembre 2018,j'ai publié un article de Alexandre Letren ,paru le 29 avril 2017 sur le site''vl-media.fr'',et qui avait pour titre:"Réunion du casting, pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 ?"

    Le journaliste publie régulièrement des sujets concernant différentes séries des années 1980.

    Il y a quelques jours,sa chronique parlait une fois encore de ''Côte Ouest".En voici donc le copier coller.

    Source:https://vl-media.fr/cetait-40-ans-knots-landing-meilleures-series-annees-80/

    C’était il y a 40 ans … Knots Landing, une des meilleures séries des années 80 ?

    Alexandre Letren  9 février 2019  À la une, Séries Tv

     

    Forte du succès de Dallas, CBS relance le projet d’une série dérivée, Knots Landing (Côte Ouest) dont la première diffusion survient il y a 40 ans, le 27 décembre 1979.

    C’est quoi Knots Landing ? Après 17 ans de séparation, Gary Ewing et son ex-femme Valene ont décidé de reprendre la vie commune. Ils partent se fixer loin de Dallas dans une résidence proche de la mer à Knots Landing, en Californie. A peine installés dans leur nouvelle demeure, ils font la connaissance de leurs voisins, les Fairgate et les Avery. La petite communauté mène une vie plus ou moins paisible… jusqu’à l’arrivée de l’intrigante Abby Fairgate !

    Un authentique soap des années 80…mais sans doute le meilleur

     

    Knots Landing est surtout connue en France sous le titre Côte Ouest. Elle s’inscrit dans la tradition des soaps du soir diffusés aux Etats-Unis dans les années 80, des séries dont Dallas et Dynastie sont d’autres représentants. Knots Landing a d’ailleurs une filiation directe avec Dallaspuisqu’elle en est la série dérivée. Créée par David Jacobs, aussi à l’origine de la série des Ewings, Knots Landing aurait dû être lancée en premier mais les pontes de CBS lui ont préféré l’histoire d’une famille de texans qui vend du pétrole. Quand Dallas a cartonné, rapidement le projet est revenu sur la table et fut lancé un an et demi après Dallas quelques jours après Noël 1979.

    Knots Landing a tous les archétypes du soap des années 80 : des histoires de familles et amoureuses aux multiples rebondissements, des amours contrariés, des rebondissements incroyables, des meurtres, … le tout durant 14 saisons et 344 épisodes. Mais ce qui en a fait une série à part c’est la richesse de ses personnages et de ces brillantes histoires. Souvent moquée par les critiques et une partie du public, Côte Ouest est bien plus qu’un énième feuilleton comme on dit alors. C’est une série qui s’inscrit pleinement dans un mouvement de fond qui va bouleverser la télévision américaine des années 80 : la « quality TV« .

    Knots Landing : une télévision de qualité

    La force de Knots Landing, outre ses intrigues hallucinantes, c’est d’être parvenue à construire des personnages en perpétuelle évolution, et dotés d’une caractérisation hyper forte. Là où dans d’autres séries parallèles, on aimait suivre le « méchant J.R » (Dallas) ou « l’excentrique Alexis » (Dynastie), dans Knots Landing, les personnages sont puissants et complexes avec en première ligne les femmes. Sorte d’ancêtre de Desperate Housewives, la série a construit dès la fin des années 70, à une époque où ce n’était pas la règle, des personnages féminins rares. Karen, Valene, Abby, Laura ou Paige connaissent chacune à leur manière une évolution fine et intelligente. Abby, qui se rapproche le plus de l’archétype des soaps (c’est la méchante en gros) est loin d’être aussi manichéenne. Même aux pires moments que connaît son personnage (quand elle enlève les bébés de Valene), les auteurs nous la montrent pleine de doutes. Idem lorsqu’elle doit sevrer sa fille qui a sombrée dans la drogue.

    Knots Landing est ensuite, à la différence de Dallas, Dynastie ou Falcon Crest diffusées à la même époque, une série qui met en scène la classe moyenne américaine. La quartier dans lequel vivent nos personnages principaux n’est pas un quartier huppé, les personnages exercent des métiers du quotidien (restaurateur, garagiste, auteur,…) et s’ils deviennent riches par la suite, c’est parce qu’ils ont su gravir un à un les échelons de la société (à l’exception de Gary qui devient riche suite à la mort de son père, Jock Ewing).

    Un habile sens de la narration

    Knots Landing fut le lieu de toutes les innovations et de tous les défis. La série a su entretenir son appartenance à un genre très codifié tout en y apportant sa patte. La série connut beaucoup de moments de bravoure et il est bien difficile de les départager. Mais de part sa construction narrative, l’épisode de fin de saison 9 où Val est victime d’une tentative de meurtre par sa rivale Jill est un must rarement égalé par la suite.
    La série a su aussi proposer de vrais défis artistiques pour ses acteurs. Ainsi pour le 200ème épisode, un petit bijou de narration nous est offert. L’épisode coïncide avec la mort d’un personnage phare de la série et les comédiens se livrent à une improvisation parfaitement maîtrisée et où l’émotion est palpable à chaque instant.
    Enfin, comme la série est bien plus qu’un soap, soit un vrai drama, elle n’a jamais voulu franchir la ligne de l’invraisemblable. En petite sœur de Dallas, elle était dépendante de ce qui arrivait à la famille Ewing. Ainsi quand Bobby meurt, à la fin de la saison 7, Knots Landing l’intègre à son histoire et Gary, profondément affecté, sombre de nouveau dans l’alcool. Mais quand une saison plus tard, la production fait revenir Bobby en prétextant que toute la saison 8 est un rêve, David Jacobs refuse et ne veut pas répercuter ce rebondissement dans Knots Landing sans dénaturer la série. Dès lors, les deux séries vivront dans deux réalités distinctes. Il faudra attendre la mort de JR dans les nouveaux épisodes de Dallas en 2012 pour que tout ça vole en éclat et que les deux frères soient de nouveau réunis.

    On pourrait écrire tant de choses sur Knots Landing, brillante série injustement méprisée car sans cesse ramenée à son genre initial, le soap. Mais quand on creuse un peu, on ne peut que constater l’épaisseur des personnages, la richesse des intrigues et la finesse de l’écriture. Pour toutes ces raisons et bien plus encore, Knots Landing est une série à redécouvrir impérativement.

    A PROPOS DE L'AUTEUR

     

    Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française


    votre commentaire
  • Et voilà,après avoir terminé la saison 14 en octobre 2018 ,je ne  peux résister à l'envie de regarder une fois encore l'intégralité de la série . Mon blog ne s'appelle d'ailleurs pas pour rien "Côte Ouest Addict''!           

    Je ne sais pas le nombre de fois où j'ai vu ma série préférée,mais ce que je peux dire,c'est qu'entre les diffusions à la télévision et les  fois où je l'ai regardée via mon disque dur externe,je n'ai pas assez de mes dix doigts pour compter.

    Les programmes en après-midi sur les différentes chaînes ne m'emballent pas du tout,alors je préfère me repasser pour la énième fois ''Côte Ouest"happy.                                                                                    Me revoilà donc repartie pour plusieurs mois de pur bonheur télévisuel!


    votre commentaire
  • En tant que fan de Côte Ouest,j'ai eu l'occasion de lire de nombreux articles sur ma série préférée, que ce soit sur le net  ou dans la presse papier.                                                                                          Bien souvent je me suis rendue compte que les éditorialistes qui écrivaient ne devaient pas connaître le sujet,car à de nombreuses reprises ,j'ai pu constater des erreurs concernant les personnages ou acteurs.Cela a d'ailleurs le don de m'agacer,car j'estime qu'un journaliste se doit de savoir de quoi il parle.Mais peut-être que je ne suis pas très indulgente lorsqu'il s'agit de ce sujetwink2     !                                                                                                                                                     

    En ce qui concerne l'article dont je fais le copier-coller,cela fait plaisir de voir que son auteur Alexandre Letren , sait parfaitement de quoi il retourne . Peut-être est -il lui aussi un fanwink2,et je suis tout à fait d'accord quand il dit que Knots Landing est une série à redécouvrir impérativement. Me concernant,je n'ai d'ailleurs pas attendu qu'il le dise ,et je la regarde régulièrement.En ce moment,j'en suis au début de la saison 11.N'ayant pas eu beaucoup de temps cet été,je n'ai pas beaucoup avancé .  

    Ci joint l'article dont la source est:https://vl-media.fr/reunion-casting-knots-landing-reste-meilleures-series-annees-80/

    Pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 .

     

    Réunion du casting, pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 ?

                                        Alexandre Letren ,29 Avril 2017,A la une ,Série Tv

     

    A l’occasion d’une séance photo, une partie du casting de Knots Landing s’est réunit, l’occasion de vous dire pourquoi c’est une des meilleures séries américaines.

    C’est quoi Knots Landing ? Après 17 ans de séparation, Gary Ewing et son ex-femme Valene ont décidé de reprendre la vie commune. Ils partent se fixer loin de Dallas dans une résidence proche de la mer à Knots Landing, en Californie. A peine installés dans leur nouvelle demeure, ils font la connaissance de leurs voisins, les Fairgate et les Avery. La petite communauté mène une vie plus ou moins paisible… jusqu’à l’arrivée de l’intrigante Abby Fairgate !

    Un authentique soap des années 80…mais sans doute le meilleur

    Knots Landing est surtout connue en France sous le titre Côte Ouest. Elle s’inscrit dans la tradition des soaps du soir diffusés aux Etats-Unis dans les années 80, des séries dont Dallas et Dynastie sont d’autres représentants. Knots Landing a d’ailleurs une filiation directe avec Dallaspuisqu’elle en est la série dérivée. Créée par David Jacobs, aussi à l’origine de la série des Ewings, Knots Landing aurait dû être lancée en premier mais les pontes de CBS lui ont préféré l’histoire d’une famille de texans qui vend du pétrole. Quand Dallas a cartonné, rapidement le projet est revenu sur la table et fut lancé un an et demi après Dallas quelques jours après Noël 1979.
    Knots Landing a tous les archétypes du soap des années 80 : des histoires de familles et amoureuses aux multiples rebondissements, des amours contrariés, des rebondissements incroyables, des meurtres, … le tout durant 14 saisons et 344 épisodes. Mais ce qui en a fait une série à part c’est la richesse de ses personnages et de ces brillantes histoires. Souvent moquée par les critiques et une partie du public, Côte Ouest est bien plus qu’un énième feuilleton comme on dit alors. C’est une série qui s’inscrit pleinement dans un mouvement de fond qui va bouleverser la télévision américaine des années 80 : la « quality TV« .Pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 .

     

    Knots Landing : une télévision de qualité

    La force de Knots Landing, outre ses intrigues hallucinantes, c’est d’être parvenue à construire des personnages en perpétuelle évolution, et dotés d’une caractérisation hyper forte. Là où dans d’autres séries parallèles, on aimait suivre le « méchant J.R » (Dallas) ou « l’excentrique Alexis » (Dynastie), dans Knots Landing, les personnages sont puissants avec en première ligne les femmes. Sorte d’ancêtre de Desperate Housewives, la série a construit dès la fin des années 70, à une époque où ce n’était pas la règle, des personnages féminins rares. Karen, Valene, Abby, Laura ou Paige connaissent chacune à leur manière une évolution fine et intelligente. Abby, qui se rapproche le plus de l’archétype des soaps (c’est la méchante en gros) est loin d’être aussi manichéenne. Même aux pires moments que connaît son personnage (quand elle enlève les bébés de Valene), les auteurs nous la montrent pleine de doutes. Idem lorsqu’elle doit sevrer sa fille qui a sombrée dans la drogue.
    Knots Landing est ensuite, à la différence de Dallas, Dynastie ou Falcon Crest diffusées à la même époque, une série qui met en scène la classe moyenne américaine. La quartier dans lequel vivent nos personnages principaux n’est pas un quartier huppé, les personnages exercent des métiers du quotidien (restaurateur, garagiste, auteur,…) et s’ils deviennent riches par la suite, c’est parce qu’ils ont su gravir un à un les échelons de la société (à l’exception de Gary qui devient riche suite à la mort de son père, Jock Ewing).Pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 .

    Un habile sens de la narration

    Knots Landing fut le lieu de toutes les innovations et de tous les défis. La série a su entretenir son appartenance à un genre très codifié tout en y apportant sa patte. La série connut beaucoup de moments de bravoure et il est bien difficile de les départager. Mais de part sa construction narrative, l’épisode de fin de saison 9 où Val est victime d’une tentative de meurtre par sa rivale Jill est un must rarement égalé par la suite.
    La série a su aussi proposer de vrais défis artistiques pour ses acteurs. Ainsi pour le 200ème épisode, un petit bijou de narration nous est offert. L’épisode coïncide avec la mort d’un personnage phare de la série et les comédiens se livrent à une improvisation parfaitement maîtrisée et où l’émotion est palpable à chaque instant.
    Enfin, comme la série est bien plus qu’un soap, soit un vrai drama, elle n’a jamais voulu franchir la ligne de l’invraisemblable. En petite sœur de Dallas, elle était dépendante de ce qui arrivait à la famille Ewing. Ainsi quand Bobby meurt, à la fin de la saison 7, Knots Landing l’intègre à son histoire et Gary, profondément affecté, sombre de nouveau dans l’alcool. Mais quand une saison plus tard, la production fait revenir Bobby en prétextant que toute la saison 8 est un rêve, David Jacobs refuse et ne peut pas répercuter ce rebondissement dans Knots Landing sans dénaturer la série. Dès lors, les deux séries vivront dans deux réalités distinctes. Il faudra attendre la mort de JR dans les nouveaux épisodes de Dallas en 2012 pour que tout ça vole en éclat et que les deux frères soient de nouveau réunis.

    Pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 .

     On pourrait écrire tant de choses sur Knots Landing, brillante série injustement méprisé car sans cesse ramené à son genre initial, le soap. Mais quand on creuse un peu, on ne peut que constater l’épaisseur des personnages, la richesse des intrigues et la finesse de l’écriture. Pour toutes ces raisons et bien plus encore, Knots Landing est une série à redécouvrir impérativement.

    Pourquoi Knots Landing reste une des meilleures séries des années 80 .

    Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique